Sensibilisation

sensibilisation

 


Les facteurs majeurs de risques des maladies cardiovasculaires :

          - Le Stress

          - Le Cholestérol

          - Le Tabagisme

          - L'Hypertension

          - Le poids corporel malsain

          - Le Mode de vie sain

L'infarctus du myocarde :

 * Qu'est ce que c'est ?

L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est la mort (nécrose) d’une zone plus ou moins étendue du muscle cardiaque (myocarde) on l'appelle le plus souvent une crise cardiaque. Les cellules musculaires cardiaques de ce territoire ne parviennent plus à se contracter par manque d’apport en oxygène, ce qui provoque leur souffrance (douleur ressentie) et peut aboutir à leur mort en quelques heures.

Le myocarde est vascularisé par les artères coronaires. Lorsque celles-ci se bouchent (caillot, thrombose ou spasme), le myocarde ne reçoit plus de sang et manque d'oxygène. Il souffre d'ischémie.

 * Causes et facteurs de risque

L'infarctus du myocarde (IDM) est une des complications majeures de l'athérosclérose des artères coronaires. Il touche un homme sur cinq entre 40 et 60 ans, mais peut également concerner le sexe féminin et le sujet plus jeune.

Dans 50 % des cas, il n'existe pas de facteur de risque connu au moment de l’infarctus.               

Les facteurs favorisants sont connus : l'hypertension artérielle, l'hérédité, l'hyperlipidémie, le tabac, le diabète, l'obésité, l'hypothyroïdie, le stress...   

 * Les signes de la maladie

Le début peut être inopiné et brutal. L'infarctus du myocarde se manifeste le plus souvent la nuit ou au repos par une douleur d'apparition brutale. Cette douleur se situe dans la poitrine, en arrière du sternum. Intense, serrant la poitrine, angoissante (le malade a l'impression qu'il va mourir), la douleur peut se propager à la mâchoire, au bras gauche, aux deux derniers doigts de la main gauche, et parfois vers le dos ou le ventre.

En pratique, toute douleur angineuse persistant plus de 30 minutes est suspecte et nécessite un électrocardiogramme.

Un essoufflement,

Des sueurs,

Une agitation,

Des nausées ou vomissements,

Un hoquet persistant,

Des éructations incessantes (rots) peuvent être associées.

 

regle de coeur              

 

Les signes avant-coureurs de l'AVC :

 * Faiblesse

Perte soudaine de force ou engourdissement soudain au visage, à un bras ou à une jambe, même temporaire.

 * Trouble de la parole

Difficulté soudaine d’élocution, de compréhension ou confusion soudaine, même temporaire.

 * Trouble de vision

Problème de vision soudain, même temporaire.

 * Mal de tête

Mal de tête soudain, intense et inhabituel.

 Étourdissement

Perte soudaine de l’équilibre, en particulier si elle s’accompagne d’un des autres signes.

 
 

 Vidéos de sensibilisation :

           - Les facteurs de risques

          - L'infarctus du myocarde

          - L'hypertension artérielle