Lutte contre les maladies cardiovasculaires : La fondation ICA lance ses activités

La Fondation de l’Institut de cardiologie d’Abidjan (F-ICA) a lancé récemment à l’hôtel Novotel, au Plateau, ses activités pour l’année 2009, au cours d’une cérémonie organisée à cet effet. Devant un parterre d’invités, le président du conseil d’administration de la Fondation ICA, M. Nazaire Gounongbé, a expliqué les objectifs de la Fondation et a lancé un appel aux entreprises pour qu’elles appuient la Fondation dans sa mission de recherche de moyens pour équiper en matériel et en médicament l’Institut de cardiologie d’Abidjan (ICA) et aussi sensibiliser la population sur les maladies cardio-vasculaires.

 

De son côté, Pr. Rémi Séka, directeur général de l’ICA, et par ailleurs administrateur à la F-ICA a révélé que l’année dernière, la Fondation a mobilisé pour le compte de l’ICA, la somme de 45 millions de f cfa. “C’est certes beaucoup mais c’est aussi très peu au regard des besoins et ambitions de l’Institut”, a-t-il affirmé. Pour cette année, la Fondation a besoin d’une bagatelle somme de 144.347.609 f cfa pour financer son plan d’action qui se décline en 5 axes : communication et promotion, sensibilisation et prévention, politique sociale de la Fondation, don en médicament et en équipement à l’ICA, recherche et formation. De façon concrète, la Fondation entend organiser les journées mondiales du cœur en Côte d’ivoire durant 3 jours. A cette occasion, une grande campagne de sensibilisation de la population aura lieu, avec aussi, une journée portes ouvertes à l’ICA.

Par ailleurs, la deuxième édition du dîner gala de bienfaisance intitulé la “Nnuit du cœur”, la prise en charge des enfants malades indigents, seront au menu des activités 2009 de la F-ICA. Au niveau de la recherche et de la formation, la F-ICA ambitionne, d’une part, d’élaborer une base de données statistiques sur les personnes victimes des maladies cardio-vasculaires en liaison avec la direction des statistiques du ministère de la santé, et d’autre part, de former les médecins généralistes à la prise en charge des maladies cardio-vasculaires.

Les responsables de la Fondation ont aussi rencontré les médias à la Chambre de commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire pour présenter leur plan d’action. En effet, ils espèrent au titre de la sensibilisation et de la prévention, tisser un partenariat avec les medias. Ce qui leur permettra de confectionner et de diffuser des spots radio, télé et des supports insertion dans la presse sur la prévention des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux.