Entretien avec ... Mlle Kébey Evita Frédérique (Secrétaire Général de la FICA)

"C’est le moment de faire quelque chose pour doter l’ICA d’équipements de pointe"

Présentez-nous la Fondation de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (FICA) ?

La Fondation de l’Institut de Cardiologie  d’Abidjan (FICA)  a été créée il y a maintenant plus d’un an. Elle a démarré ses activités depuis  le 21 novembre 2007. Cette Fondation a pour but de venir en aide à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) en matière d’équipement, de prise en charge des malades indigents, mais aussi pour la promotion de la santé du cœur.

 

Qui sont les membres de la Fondation?

D’entrée, je voudrais signaler que tous les membres de la Fondation sont des bénévoles. Il y a les membres fondateurs qui constituent l’Assemblée générale. En ce qui concerne les membres du Conseil d’administration, il y a d’abord le président  Nazaire Gounongbé, secrétaire général de la SIFCA. On a ensuite comme membres, le Ministre de la Culture  et de la Francophonie, Augustin Comoé Kouadio, le Directeur général de la CIE,  le Directeur général de l’ANARE.On a également le Directeur général de l’institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA), Pr.Seka Assi Remi, l’ancien ministre de la Santé, Pr. Alain Ekra et bien d’autres sommités de la cardiologie. Parce qu’il faut prendre des gens qui sont dans le domaine médical, surtout pour nos campagnes de sensibilisation.

Des  institutions ont- elles  répondu favorablement à vos appels ?

Oui, il y a des institutions qui ont répondu favorablement à nos appels, tout particulièrement AGS , la  Sotra et la Petroci qui a même fait récemment un important don en médicaments,que nous avons remis officiellement à l’Ica au cours d’ une cérémonie. Nous avons aussi reçu des dons de la Sifca. Dans le cadre de notre prochain diner-gala, nous enregistrons déjà les dons de différents sponsors.

Quel est l’objet de ce diner-gala?

Nous organisons un diner-gala le samedi 21 juin 2008 au Palais des Congrès de l’hôtel Ivoire dans le but de recueillir des fonds afin d’apporter une aide matériel considérable à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan dans la prise en charge des malades indigents. Aussi, pour l’achat d’équipements de pointe, parce que la technologie évolue. A travers ce diner-gala, nous visons également les entreprises  de Côte d’Ivoire, parce que selon les statistiques, un ivoirien sur quatre est susceptible d’avoir un problème cardiovasculaire. Soit environ quatre millions d’Ivoiriens atteints.  Le choix des entreprises s’explique par le fait que près de 70% des personnes qui vont à l’ICA chaque année travaillent en entreprise. Ils sont souvent soumis au stress et c’est ce stress trop poussé qui déclenche les maladies cardiovasculaires chez eux. C’est pourquoi nous envisageons une campagne de sensibilisation qui démarrera au mois de Juillet prochain, tout juste après le diner-gala, dans les différentes entreprises.

Avez-vous  un appel à lancer?

Nous lançons un appel à toutes les personnes de bonne volonté, à tous les dirigeants d’entreprises de soutenir la Fondation. Parce que les maladies cardiovasculaires concernent le plus souvent leurs personnels. C’est le moment de faire quelque chose pour doter l’ICA d’équipements de pointe, mais aussi voir comment réagir de façon citoyenne pour cet Institut. Beaucoup d’entreprises ont déjà manifesté leur citoyenneté envers les ivoiriens et c’est cet élan de solidarité que nous attendons encore aujourd’hui. Aussi, voudrais-je que tout le monde soit mobilisé, afin de pouvoir venir en aide à l’ICA. Cet  Institut qui reçoit les malades de la sou-region et  qui a fait la fierté de notre pays dans le temps, a besoin du soutien de tous pour retrouver son lustre d’antan. Aujourd’hui, si chacun de nous pouvait aider d’une certaine façon la FICA à pouvoir soutenir l’ICA, pour des équipements, pour la prise en charge des malades indigents, mais aussi pour la sensibilisation, cela serait d’une grande utilité pour l’humanité tout entière car tout être humain est  un malade qui s’ignore.

  • Réalisé par Coulibaly N’Golo A Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Le Nouveau Navire
  • Publié le 13/06/2008 | Source : http://lenouveaunavire.com/actualites/article.php?id_news=51&id_cat=5